Mes influences artistiques


Les peintres contemporains


Mark ROTHKO

« Il n’est pas vrai que l’on puisse faire une bonne peinture à propos de rien ! » Cette citation illustre l’état de pensée de ROTHKO.

Il donne une expression spontanée de l’inconscience par la représentation de formes chaotiques. C’est une démarche artistique complètement opposée à celle de MALEVITCH. Marc Rothko s’exprime exclusivement par la couleur, qu’il pose en aplats sur la toile.
Pour moi, nous y retrouvons le pouvoir des couleurs. La couleur est du domaine du sensible et de l’émotionnel car elle est une vibration intimement liée à notre psychisme. La couleur est une force, elle exprime les principales fonctions psychiques de l’être. Ses toiles ont des vertus thérapeutiques émotionnelles sur le spectateur.
Rothko a eu une influence sur mon art dans la mesure où il y a un vrai lâcher prise qui laisse place à la spontanéité de la peinture. La forme inconsciente reprend ses droits, il y a vraiment un abandon du monde logique.
J’aime cette notion d’épuré et de ne retenir que l’essentiel avec la mise en avant de la couleur. Cette notion de laisser aller, simple et à l’essentiel me plaît chez ce peintre contemporain. Tout ne s’exprime pas à travers la représentation figurative.


Pierre SOULAGES

SOULAGES réussit avec une seule couleur, le noir, à y mettre de la profondeur, de la lumière et de la matière. Il va rechercher la profondeur qui est souvent insoupçonnée dans la matière.
Il a dans sa peinture un acte très libéré, il ne se plie pas à peindre avec une idée ou une image conçue au préalable.
En peignant les couleurs et en ayant les outils en main, il trouve des résultats artistiques auxquels il n’attendait pas.

Cet artiste m’a influencé par sa recherche de la luminosité à travers la transparence, la matière et les aspérités. J’aime le fait de faconner une toile, dans le côté construction. J’aime comme lui chercher les effets mat et brillant qui vont donner des contrastes « déchirants ».
Soulages arrive avec une seule couleur à faire passer un message émotionnel


Wassily KANDINSKY

Père de l’art abstrait. Partant de l’expressionnisme, il se libère des couleurs et des formes de la réalité en mettant l’accent sur la richesse de la relation entre les couleurs et leur musicalité. Il apporte les fonctions de la musique dans l’art plastique en supposant que cela permet de mieux exprimer le dramatisme de la vie humaine.

Kandisky reprend le pouvoir de la couleur mais pas uniquement car il va jouer également avec les formes géométriques et la matière. Ce qui le caractérise de autres peintres contemporains est l’utilisation de lignes fines et précises, géométriques et anguleuses. Il associe entre elles des formes libres et arrondies. Elles paraissent déstructurées et pourtant l’artiste a bien réfléchi à leur positionnement pour transmettre son message au spectateur.


Paul KLEE

Pour lui, « L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible. »
Il utilise beaucoup les formes géométriques mais également les effets de couleur, de matière et de profondeur qu’il associe à la subtilité des petits détails. Klee est en premier lieu un dessinateur mais le chemin du dessin l’a mené naturellement vers la peinture. Un long processus de maturation artistique l’a mené sur un caractère expérimental. Ces expériences lui ont permis de se découvrir lui-même comme si cela avait eu une vertu thérapeutique. Il a ainsi pu exprimer toute sa personnalité.
Les matières qu’il utilise m’ont particulièrement intéressées car j’aime le relief qu’il donne à ses oeuvres. Son processus de pulvérisationde matière est pour moi une source infinie de futures expériences artistiques.


Jackson POLLOCK

Son but n’est pas une œuvre mais la création même. C’est le début de l' »Action-painting » où le résultat (l’œuvre) a moins d’importance que le processus. Le peintre troque le pinceau par son corps, l’artiste s’agite frénétiquement pour créer une symbiose entre les couleurs et la texture. Cette pratique créative revêt des vertus curatives et le geste de l’artiste devient sacré. Il ne faut pas oublier qu’il a suivi un traitement psychyatrique et sa peinture lui a permis de soigner ses troubles, notamment son alcoolisme. Les médecins dialoguaient avec lui par l’intermédiaire de ses gestes artistiques et ses dessins ont été utilisés comme moyen thérapeutique.
Ses oeuvre ont comme subtilité de mettre en avant l’infini, élément clé de son processus, donc vous n’y trouverez ni de début, ni de fin. Cela m’a inspiré la développement de la peinture automatique.